Luizzati, ou le tour du monde zéro déchet

Aujourd’hui je vous présente le blog de Louise, aka Luizzati, qui a relevé le défi de faire le tour du monde en mode zéro déchet en 2016. À la fois insolite et inspirant, ce type de voyage surfe sur la vague du mouvement Zero Waste, ou comment vivre de manière à ne produire qu’une quantité limitée de déchets proche de zéro.
Armée d’une volonté à tout épreuve, Louise a parcouru avec son amoureux les routes du Pérou, de la Bolivie, de la Colombie, des USA, de la Nouvelle-Zélande, du Japon, de Bali, des Philippines, du Vietnam, du Cambodge, du Laos, de la Birmanie et de l’Inde et à accompli l’exploit de ne produire que 2,6kg de déchets, et ce sur une durée de 8 mois! De quoi rendre jalouse la plus avertie des écolo… car si réduire sa consommation et adopter un mode de vie respectueux de l’environnement est déjà un grand pas pour l’avenir de la planète, appliquer les principes du zéro déchet en voyage est une autre paire de manches… Outre la nourriture pré-emballée, l’eau parfois non-potable obligeant à acheter des bouteilles plastiques, ou encore les souvenirs « locaux » made in China, il y a aussi la tentation succomber aux produits à usage unique, censés faciliter la vie en voyage une fois qu’on se retrouve loin de chez soi et de ses habitudes. Comme des lingettes jetables pour l’hygiène, ou des couverts en plastiques, pour ne citer que ceux-là.
Et ce sont ces pièges que la jeune baroudeuse à évité avec succès lors de son périple, qui s’est achevé en janvier 2017. Elle nous dévoile ses astuces sur son blog www.luizzati.com et a accepté de répondre à quelques questions pour les Carnets d’Alison.

Salut Louise! Peux-tu te présenter en quelques mots ?
Je m’appelle Louise, j’ai 29 ans, je suis une parisienne d’adoption mais originaire de l’est de la France. J’ai changé de mode de vie il y a plus de 2 ans maintenant pour adopter un quotidien zéro déchet, minimaliste et eco-friendly. Ce mode de vie je l’applique aussi bien chez moi que quand je pars en vadrouille, comme je l’ai fait pendant mon tour du monde!
Je suis l’auteur du blog « Luizzati » dans lequel je partage mon style de vie, mes conseils et astuces, mes voyages et mes recettes zéro déchet.

Quel a été le déclic pour entamer ce tour du monde ? Pourquoi en mode zéro déchet ?
Depuis le jour de notre rencontre avec mon compagnon nous avions décidé que nous partirions un jour faire un tour du monde. 4 ans après nous mettions en place concrètement cette idée! Nous adorons voyager et nous n’imaginons pas notre vie sans cette part d’aventures.
Ce qui m’a motivée pour décider de partir à ce moment-là de ma vie, c’est tout simplement que je n’aimais plus ma vie! J’avais la sensation de passer à côté de moi-même, de mon existence et professionnellement j’étais en train de subir un métier qui me rendait carte-itinerairemalheureuse.
Après plusieurs mois d’économies acharnées, j’ai quitté mon travail et nous sommes partis à l’aventure!
Et comme ça faisait plus d’un an que j’avais adopté un mode de vie zéro déchet et minimaliste, je me suis dis qu’il fallait justement pousser le truc à fond et voir comment ça se passait ailleurs à ce niveau. Partir avec un sac à dos minimaliste à la rencontre des acteurs environnementaux locaux, aller visiter les initiatives de chaque pays, voir comment adapter notre mode de vie ailleurs… Ce tour du monde a tout de suite eu un sens plus profond et j’ai adoré ça!

Quels sont les pièges à éviter pour une baroudeuse zéro déchet en herbe?
Les emballages plastiques (ils sont partout); la peur de dire « non » ou de s’affirmer quand on ne veut pas d’un sac plastique ou que l’on veut que le commerçant utilise notre contenant au lieu d’un emballage jetable; la barrière de la langue (ne pas hésiter à répéter plusieurs fois la même chose pour être sûr d’avoir bien été comprise).

Quelles furent les les principales difficultés rencontrées au cours de ton périple ?
Je n’ai pas vraiment rencontré de difficultés, je dirais plus que c’était des expériences et que ça faisait partie du trip.
Le principal challenge était de se réadapter à la culture d’un autre pays toutes les 3 semaines en moyenne. A chaque fois recommencer à zéro sa quête du vrac, expliquer aux gens le pourquoi du comment de ma démarche et pourquoi je refuse les emballages… Au final c’était hyper enrichissant de découvrir les différences culturelles dans le monde et de voir les réactions des gens suite à nos discussions.

Dans les pays que tu as traversés, lequel t’as semblé le plus avancé en terme de zéro déchet?(tri des déchets, recyclages, épiceries, vrac, propreté des rues, respect de l’environnement,…).
J’ai beaucoup aimé la démarche des néo-zélandais, très proches de la nature et de l’environnement avec des recycleries/ressourceries disséminées dans le pays. À Bali aussi il y une forte évolution des mentalités allant dans le sens de l’écologie et de la préservation de l’île, allant contre le tourisme de masse qui ronge le sud-ouest de l’île. C’est d’ailleurs à Bali qu’il y a la Green School. Quoi de plus innovant qu’une école de ce genre! Le Cambodge aussi m’a particulièrement marqué pour les changements sociaux profonds qui s’y opèrent et au niveau du respect de l’environnement et de la réduction de l’utilisation du plastique.

Et au contraire, le moins avancé en terme de développement durable?
Bizarrement le pays disposant du meilleur système de recyclage, du plus grand nombre de magasins bios et/ou en vrac, des rues les plus propres, des parcs naturels les mieux protégés sont les USA. A mon avis c’est le pays que j’ai traversé qui possède le plus de possibilités afin de protéger l’environnement au maximum. Et pourtant c’est le deuxième plus gros pollueur du monde et le moins avancé niveau développement durable! Ça m’a fait halluciner…

Si tu devais recommencer, y a-t-il quelque chose que tu ferais autrement ?
Je partirais plus longtemps, je me laisserais encore plus de temps pour profiter de chaque pays et je planifierais moins les choses. J’irais aussi plus me perdre dans les coins moins touristiques pour rencontrer les « vrais » habitants.
Mais même sans ça nous avons vécu une expérience incroyablement enrichissante et profondément bouleversante. On est revenu de ce voyage complètement changés et ça c’est top!

Et enfin, as-tu d’autres projets de voyage ?
J’aimerais aller au Mexique, en Iran, en Corée du nord (oui je suis folle!), en Polynésie, à Bornéo, à Dubaï, en Algérie et aussi découvrir encore plus l’Europe avec des week-ends par-ci par-là.

Et sinon, un nouveau tour du monde dans les années à venir! C’est sûr! Il y a encore tellement de choses à découvrir, et cette expérience nous a tellement marqués que je souhaite refaire un tour du monde bientôt, peut-être avec des enfants, qui sait!

Retrouvez l’intégralité du récit de voyage ainsi que des conseils et des astuces zéro déchet de Louise sur son blog www.luizzati.com  et sur sa page Facebook 


Le zéro déchet, késako ?

zero-dechet-franceLe zéro déchet, ou zero waste de l’autre côté de l’Atlantique, est un mouvement qui, comme son nom l’indique, encourage à revoir notre mode de consommation et à ne produire qu’une quantité très limitée de déchets. Comment ? En suivant les 5 principes suivants, rendus populaires par Béa Johnson, auteure du livre « Zéro Déchet ».
•Refuser (les sacs en plastiques, les publicités dans les boites aux lettres, les produits à usage unique,…)
•Réduire (ce que l’on possède, parfois en double ou en triple)
•Réutiliser (les bocaux en verre pour les aliments en vrac, les meubles achetés 2ème main,…)
•Recycler  (les déchets qu’on n’a pas su éviter)
•Composter (tous les déchets organiques)

Publicités
Publié dans: Blog

2 réflexions sur “Luizzati, ou le tour du monde zéro déchet

  1. Justine dit :

    Coucou ! Tu t’es trompée… Bea Johnson est auteure du livre Zero Waste Home et Jérémie Pichon et Bénédicte Moret sont les auteures du livre Famille presque zéro déchet 🙂

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s